Apprendre par soi-même ou prendre un tuteur ?

Selon de nombreux experts, l’idéal serait de se mettre à la musique dès son plus jeune âge si tant est que l’on souhaite apprendre la discipline. Mais fort heureusement l’âge ne constitue pas véritablement un facteur de disqualification pour l’initiation à la musique. Il n’est donc jamais trop tard pour apprendre. Cependant, la question du mode d’apprentissage peut se poser dans certaines conditions.

Il est désormais plus facile de savoir

Depuis quelques années ,en effet, l’utilisation d’internet a révolutionné notre mode de vie à bien des égards. La logistique, le travail, les relations sociales sont autant d’éléments qui se sont retrouvés très fortement influencés par la technologie. Mais l’un des domaines dans lesquels l’on a assisté à une mutation quasi complète est très probablement celui de l’éducation. La facilité d’accès à l’information a porté les procédés d’autodidacte à des niveaux records. Et le phénomène va grandissant avec toujours plus de secteurs ou de thèmes couverts.

Dans ce cas a-t-on réellement besoin d’un prof

Il s’agit d’une question relativement complexe. Via tous les moyens susmentionnés, il est techniquement possible d’apprendre par soi-même à jouer d’un instrument de musique. Toutefois cette option n’est envisageable que par une personne disposant déjà de la maturité nécessaire pour s’autodiscipliner et le cas échéant, comprendre et appliquer différentes consignes. Les enfants sont donc exclus dans ce cas de figure.

Par ailleurs, la motivation et le dévouement ne suffisent pas. En effet, l’option de l’initiation en autodidacte présente un risque non négligeable. Il est très facile de développer de nombreuses mauvaises habitudes dont il peut être assez difficile de se défaire par la suite. Il est donc recommandé de conduire la phase d’initiation sous la supervision d’un tuteur pour de solides bases. On peut ainsi plus facilement se construire tout seul par la suite.

Les différents types d’instruments de musique

On désigne par instrument de musique, tout appareil ou dispositif à l’usage du musicien et produisant certaines tonalités. L’enchaînement, la superposition ou la combinaison des sons produits par un ou plusieurs de ces appareils permet de créer de la musique. Des formes les plus conventionnelles aux plus insolites et selon les pays ou les régions on en dénombre une multitude. Cependant, cette pléthore est généralement répartie en trois grands groupes d’instruments musicaux.

Les instruments à corde

Egalement appelée cordophone, la catégorie des cordes comprend l’ensemble des instruments dont le mécanisme de fonctionnement est basé sur des câbles.

  • Le violon, le violoncelle, la contrebasse ou encore l’alto sont des exemples d’instruments dont les cordes sont frottées pour produire de la musique.
  • La sous catégorie des cordes pincées peut être subdivisée en deux familles selon les appendices utilisés pour les faire sonner. La guitare, la harpe, le banjo ou la contre-bassine sont des exemples d’instruments de musique dont les cordes sont pincées à l’aide des doigts. Le clavecin et l’épinette sont quant à eux des instruments dont les cordes sont pincées à l’aide d’un clavier
  • Le piano et le Cymbalum appartiennent quant à eux à la famille des instruments dont les cordes sont frappées afin de produire de la musique. Ici, le musicien se sert d’un clavier dont les touches sont reliées à des baguettes ou un petit marteau. Ce sont ces appendices qui percutent des cordes en métal pour produire du son.

Les instruments à vent

La catégorie des instruments à vent rassemble l’ensemble des dispositifs de musique qui produisent un son à partir d’un souffle mécanique, du souffle du musicien ou encore d’une poche d’air. Dans cette catégorie, on peut citer en premier lieu la famille des bois. Ici, le

souffle du musicien peut se briser sur un biseau ou provoquer des vibrations au niveau d’une anche constituée d’une ou de deux lamelles de roseau. C’est de cette manière que les sons sont produits. La flûte à bec est un exemple d’instrument à biseau. La clarinette et le basson quant à eux, appartiennent respectivement au groupe des instruments à anche simple et double.

Ensuite vient la famille des cuivres, Ici, c’est grâce à la vibration des lèvres du musicien que les sons sont produits. On y retrouve notamment la trompette ou encore le trombone.

Les instruments à percussion

Dans la catégories des instruments à percussion, les sons sont obtenus en frappant l’appareil à l’aide des mains ou de baguettes. On retrouve ici, le tambour, les cymbales et la batterie.

Quelques instruments de musique faciles à apprendre

La musique est un bon divertissement. Elle nous rend heureux et ne donne l’occasion de pouvoir montrer notre talent caché. Et dans la musique, il est aussi recommandé d’apprendre à jouer sur un instrument de votre choix. Vous pouvez jouer au piano, au saxophone ou à la guitare. Il faut dire que l’art instrumental n’est pas aussi dur que plusieurs fans le pensent. Il faut juste mettre du sérieux durant vos instants d’études. À la longue, vous allez constater que certains instruments sont très faciles à apprendre. Pour vous rendre la tâche aisée, nous avons pensé vous proposer une liste des instruments bien faciles à apprendre.

Du xylophone

Il est vrai que son apprentissage dépend du milieu culturel. C’est un instrument qui est très facile pour apprendre. Vous pouvez faire vos premières notes sur le xylophone dès l’âge de 4 ans. La musique est une œuvre de l’esprit. Vous n’avez pas vraiment besoin de trop souffrir pour accorder les notes avec un xylophone. Il vous suffit de faire quelques coups de baguettes sur les lamelles et vous avez une belle mélodie qui sort.

Du bâton de pluie

C’est un instrument qui détient une certaine particularité dans sa manière de jouer. Mais vous n’avez pas besoin de passer assez du temps pour mieux le saisir. Il faut juste écouter le rythme qui vient d’une autre composition musique, puis vous ajoutez celui du bâton de pluie à votre tour. À la fin, vous avez une musique bien composée.

Le triangle

Bien fabriqué avec deux outils de valeurs, le triangle est vraiment spécifique comme instrument musical. Fabriqué à l’aide du fer bien travaillé et d’une petite baguette, le triangle sert à accompagner la musique avec une cloche simple. Vous n’avez qu’à faire une frappe après 20 secondes lors d’un morceau de musique et vous êtes à la page. Pas besoin vraiment de technique, des chaussures cadence peuvent vous accompagner.

De la flûte à bec

Bien utilisé dans les concerts, et bien d’autres cérémonies de musique, la flûte à bec est facile à apprendre. Il vous suffit de boucher quelques trous et expirer dans cette flûte, et la tonalité surgit.

L’Ukulélé

Il est venu faciliter la tâche à toute personne qui désire jouer à la guitare, mais qui n’arrive vraiment pas à le faire. Cette guitare ne possède que quatre cordes contrairement à guitare classique qui en possède 6. Sa fabrication est tellement simple que même un petit enfant peut bien la jouer.

Le Vuvuzela

Faisant vraiment du bruit dans les stades et autres espaces publics, le Vuvuzela venant de l’Afrique du Sud est instrument à la portée de tout le monde. Similaire à la flûte, il est toujours facile à le manipuler. Il vous suffit seulement de souffler et vous avez un son rempli de vibration qui l’accompagne.

Festival de musique alternative célèbre

Il est possible de combiner la passion pour la musique et celle pour les voyages. Les festivals de musique alternative organisés à travers le monde représentent des destinations de voyage, avec à la clé de la bonne musique.

Festival de musique alternative : que savoir ?

La musique alternative n’appartient à aucun style, genre ou style musical. Elle est semblable à un mélange de genres musicaux, mais sans forme fixe. Un festival de musique alternative est une manifestation qui peut se dérouler sur plusieurs jours et fait ainsi la promotion de la musique alternative. C’est une occasion pour ceux qui ne connaissent pas cette musique plutôt particulière, de la découvrir.

Quelques-uns des festivals de musique alternative les plus connus

Bien que la musique alternative ne soit pas encore très connue, de nombreux festivals se tiennent pour la promouvoir. C’est ainsi le cas par exemple du festival Osheaga à Montréal, du Primavera Sound à Barcelone. Le Strange Sounds from Beyond qui se déroule à Amsterdam pendant deux jours est également un grand événement pour les amoureux de musique alternative. Le Pitch Music and Arts (à Victoria en Australie) est un autre festival à ne pas manquer.

Les instruments à cordes

Un instrument de musique sert à produire un son donné. La combinaison de plusieurs permet d’obtenir divers types de musique. Il existe cependant une grande variété d’instruments classés par familles. L’une d’elles est la famille des instruments à cordes.

Qu’est-ce qu’un instrument à cordes ?

Comme l’indique son nom, un instrument à cordes possède une ou plusieurs cordes. Ce sont les vibrations de cette corde qui donnent naissance aux sons. Les instruments à cordes appartiennent à trois sous-familles en fonction du mouvement que doit exécuter le musicien pour créer des sons. Ainsi, il existe les instruments à cordes frottées, ceux à cordes pincées et ceux à cordes frappées.

Quelques instruments à cordes

La sous-famille des instruments à cordes frottées se compose d’instruments comme le violon. Il s’agit d’instruments dont la corde doit être frottée avec un archet ou un objet similaire (baryton, contrebasse, vielle à roue ou alto). Quant aux instruments à cordes pincées, leurs cordes sont pincées ou grattées par le musicien. Ce sont, par exemple, la lyre, la harpe, la guitare et la mandoline. Les instruments à cordes frappées sont le piano, le santon et le piano-forte.

Les instruments à vent

Les musiciens ont à leur disposition un large choix d’instruments pour créer de la musique. On y retrouve la grande famille des instruments à vent encore appelés aérophones. Leurs ancêtres sont les cornes d’animaux, les coquillages et les roseaux.

Qu’est-ce qu’un instrument à vent ?

Les instruments à vent produisent des sons suite à la vibration de l’air. Une colonne d’air peut se trouver à l’intérieur de l’instrument, destinée à vibrer en présence d’air pour faire naître les sons. Mais il existe quelques instruments pour lesquels c’est l’air ambiant autour qui vibre. Les instruments à vent sont classés en famille des bois et famille des cuivres.

Quelques instruments à vent

Dans la famille des bois se trouvent les instruments qui étaient entièrement faits en bois, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui. Il est question par exemple du basson, de la clarinette et de la flûte à bois. La famille des cuivres se compose d’instruments en métal. Ce sont la trompette, le cor, le tuba et le trombone. Mais hormis ces deux familles, il y a les instruments particuliers comme les accordéons et les orgues qui produisent également des sons grâce au vent.

Apprendre à jouer d’un instrument

Que ce soit pour le plaisir ou pour la fierté, savoir jouer d’un instrument est toujours plaisant. Certaines personnes ont la chance de savoir le faire depuis leur très jeune âge. D’autres par contre l’apprennent plus tard. Cependant, quel que soit l’âge, il est toujours possible d’apprendre à jouer d’un instrument. Il suffit simplement de savoir quoi faire.

Le choix de l’instrument

Pour apprendre à jouer d’un instrument, l’un des facteurs crucial est de pouvoir opter pour l’instrument de son choix ; ce qui peut paraître complexe. Le choix de l’instrument de musique que l’on apprendra à jouer est bien plus facile à faire qu’on ne l’imagine. Surtout, si l’on sait comment s’y prendre. Pour ce faire, il est recommandé de tenir compte en premier lieu, de ses affinités pour la tonalité des instruments. Optez donc pour un instrument dont vous aimez particulièrement les sons. Cependant, certains instruments sont plus ou moins rares et difficiles à se procurer. D’autres encore sont particulièrement onéreux. Il est donc conseillé de porter son choix sur un instrument à sa portée.

Il faut ensuite procéder à l’essayage de l’instrument de musique en question. Une astuce simple consiste à essayer ceux de vos proches et amis. Il est également possible de se rendre dans des boutiques de vente d’instruments de musique pour en essayer. Assurez-vous d’essayer plusieurs instruments. Une fois un instrument retenu, tenez compte de votre morphologie pour acheter l’instrument. Ce dernier doit être adapté à votre taille. Si vous en disposez déjà, passez à présent à l’apprentissage.

L’apprentissage proprement dit

Maîtriser les bases de l’instrument est primordial avant de débuter l’apprentissage. Il est donc nécessaire de savoir tenir l’instrument en question, de maîtriser la posture à adopter pour jouer. Aisi, pour les instruments à vent par exemple, il est indispensable de savoir souffler dans une embouchure. Mettez-vous ensuite au solfège. Apprenez donc à lire les notes de musique, puis pratiquez-les régulièrement.

Cependant, il faut au préalable choisir sa méthode d’apprentissage. Il est ainsi possible d’apprendre à jouer seul, ou en compagnie d’un enseignant. Pour apprendre à le faire tout seul, il est possible de se référer à des tutoriels ou des cours sur internet, de se munir de livres de musique disponibles dans les librairies et dans certaines bibliothèques. Si vous optez pour apprendre en compagnie d’un enseignant, il est possible de prendre un coach musical ou un professeur particulier, ou encore de se rendre dans une école ou un centre de musique. Par ailleurs, pour progresser rapidement, il est primordial de s’entraîner régulièrement. Travaillez donc les rythmes, et au besoin intégrez un groupe de musique ou une chorale, et surtout, persévérez !

La musique instrumentale

Par opposition à la musique vocale, la musique instrumentale désigne tous les genres musicaux exclusivement réservés à des instruments. Durant de nombreux siècles, l’écriture a été essentiellement réservée à la musique vocale. Il aura fallu attendre la Renaissance pour voir les premières notations pour instruments faire leur apparition. Et dès ce moment-là a débuté pour la musique instrumentale son épopée en tant que genre musical.

La grande invention de la Renaissance

La musique instrumentale tire son fondement du chant ainsi que de la musique de danse. L’ère de la Renaissance marque le début de l’autonomie des instruments vis-à-vis de la musique vocale et voire du sacré. La recherche dans le domaine s’est accentuée avec des instruments de plus en plus élaborés. On assiste même à la constitution de familles avec la flûte à bec se déclinant désormais en neuf tailles différentes. Très tôt, le besoin d’explorer des sonorités aiguës et graves, inaccessibles à la voix humaine a conduit à une mutation majeure. L’étendue sonore qui ne comptait en général que trois octavesn au moyen-âge, s’en est ainsi vu attribuer deux de plus.

La fièvre saisit l’Europe

Partout en Europe, on note toute une nouvelle génération de dispositifs parmi lesquels les instruments à corde se retrouvent à l’avant garde. La viole de gambe en France et en Angleterre, le luth en Italie et vihuela en Espagne étaient particulièrement populaires. En 1552, les premiers modèles de violon et de violoncelle ont été mis au point en Italie par André Amati.

En Allemagne, c’est l’orgue qui attire l’attention avec un tout nouveau système constitué de 2 claviers, un jeu d’anche ainsi qu’un pédalier.

Les tout premiers recueils ont également vu le jour durant cette période. Au début, il n’y avait que les Canzoni, sortes de transcriptions inspirées de chants. Mais très vite, les Canzoni da sonar exclusivement destinées à la musique instrumentale complétèrent le répertoire. Ce vent de développement et d’innovation a ainsi posé les bases des très célèbres Ricercare, Toccate, la suite de danse et la Sonate par la suite.

Les instruments ou la musique de demain

Le développement de la musique instrumentale ainsi que les énormes progrès réalisés en matière de conception ont finalement conduit vers une profonde réforme de la conception même des règles musicales. Depuis la Renaissance, la musique n’a eu de cesse d‘évoluer tout en affirmant son autonomie vis-à-vis de la musique vocale. Les deux genres musicaux ont toutefois conservé d’étroits liens avec un processus constant d’interpénétration. Au delà de la lutte acharnée pour la suprématie, c’est surtout la complémentarité de ces deux genres qui a gagné en visibilité. Aujourd’hui encore, la plupart des créations musicales tendent vers la recherche du parfait équilibre entre musique vocale et musique instrumentale.

Festival de musique rock célèbre

Les Festivals de musique rock sont l’occasion idéale pour découvrir de nouvelles chansons ou de nouveaux artistes rock. Plusieurs sont organisés tout au long de l’année à travers le monde. Certains sont particulièrement célèbres.

Festival de musique rock : que savoir ?

Le Monterey Pop Festival est l’un des premiers grands festivals de musique rock. La première édition s’est tenue en 1967. Par la suite, les événements musicaux dédiés à la musique rock n’ont cessé de se multiplier. En effet, le genre musical rock vient des États-Unis. Mais le fait qu’il intègre des éléments de nombreux autres genres musicaux, et les évolutions qu’il a connues lui ont permis de conquérir le monde.

Quelques-uns des festivals de musique rock les plus connus

Une multitude de festivals de musique rock sont organisés dans le monde chaque année, mais certains sont plus célèbres.

  • Le Download Festival : il a lieu chaque année au Royaume-Uni et réunit des milliers de fans de musique rock.
  • Les Eurockéennes : c’est un festival européen qui se tient depuis 29 ans au lac Malsaucy.

Ne pas oublier de citer aussi le Mad Cool Festival en Espagne, le Fuji Rock au Japon, le Rock Werchter en Belgique et bien d’autres plus ou moins connus.

Les festivals de musique, ce qu’il faut savoir

Les festivals de musique sont des événements qui réunissent à chaque fois un grand nombre de personnes, qu’il s’agisse de mélomanes, de touristes ou de simples voyageurs. Étant des événements particuliers, il est recommandé de prendre quelques dispositions lorsque l’on s’y rend.

Qu’est-ce qu’un festival de musique

Un festival de musique est un événement artistique organisé dans l’optique de promouvoir un genre musical donné, un artiste, et dans certains cas, un instrument de musique. Il a généralement lieu durant plusieurs jours au cours desquels on assiste au passage de plusieurs artistes ; passage organisé selon une thématique donnée, ou suivant un certain programme. Selon le cas, un festival de musique peut être ponctuel ou annuel. Certains sont particulièrement connus. C’est ainsi le cas du Coachella, du Fuji Rockc et bien d’autres encore.

Se préparer pour un festival de musique

Avant, et durant un festival de musique, il est recommandé de prendre quelques mesures afin d’éviter les mauvaises surprises. Ainsi, il y a, par exemple, des accessoires de base à avoir sur soi

pour vivre pleinement un festival de musique. Il est primordial de prendre quelques effets des plus importants. Ainsi, il est conseillé de garder de la monnaie, il est possible qu’on en ait besoin à tout moment. Il en est de même pour les lunettes de soleil et la crème solaire, surtout pour les festivals de musique d’été en plein air. Il est généralement recommandé d’opter pour de la crème solaire waterproof. Sans oublier le chapeau ou le foulard pour se protéger la tête.

Il est également conseillé d’avoir sur soi des bouchons afin de protéger les oreilles, compte tenu de l’intensité de la sonorisation ; plusieurs modèles de bouchons d’oreilles disponibles sur le marché conviennent parfaitement. De même, il est bien d’avoir un petit sac à garder partout pour y ranger le téléphone et quelques acessoires utiles.

Se préparer pour les nuits

S’il est question de rester plusieurs jours, il est nécessaire de garder certaines provisions ; surtout des conserves. il est recommandé de se munir aussi d’une tente, d’un sac de couchage ou simplement d’un tapis de sol ou matelas gonflable et dans ce dernier cas, il faudra prévoir une pompe pour le gonfler. Ne pas oublier, non plus, les tongs, le papier toilette et le gel désinfectant, entre autres.

Quelques attitudes à adopter

Pour des raisons de sécurité, il est conseillé de garder un œil sur ses affaires, d’éviter de trop boire et surtout, ne pas prendre le volant lorsqu’on a bu. Par contre, il faut boire beaucoup d’eau, car s’hydrater correctement, est très important lors des canicules. Il est également recommandé de choisir sa tenue selon le festival. Il est aussi déconseillé de porter des bijoux de valeur et d’avoir avec soi des objets coûteux afin d’éviter de les perdre ou de les abîmer par inadvertance.